10 lois pour une vie heureuse selon les Japonais

Si tu lis mes articles depuis un moment, tu as déjà remarqué que je m’intéresse de près à la vie des Japonais. Ou plutôt, devrais-je dire, à leurs secrets de vie. En observant le mode de vie des Japonais, Hector Garcia et Francesc Miralles (auteurs que j’adore et que je ne présente plus) ont extrait 10 lois de la sagesse d’Ogimi, petit village d’Okinawa composé principalement de centenaire.
Je trouve ces 10 lois pour une vie heureuse selon les Japonais intéressantes et aujourd’hui, j’ai choisi de les partager avec toi.

J’ai décidé d’être heureux, car c’est bon pour la santé.

– Voltaire

1. Reste toujours actif, ne prend jamais ta retraite.

Alors, oui, on commence comme ça, avec cette loi japonaise pour une vie heureuse qui peut te paraître un peu folle et pourtant. On attend toute notre vie impatiemment l’âge de la retraite, pour se libérer du travail, cette besogne quotidienne qui sert à nous entretenir, et à nous permettre de faire tout un tas de trucs cools dans la vie. Seulement, voilà, si tu abandonnes les choses qui te motivent dans la vie (comprends ici, une activité rémunérée que tu aimes.), alors tu perds le sens de ta vie.
Bien sûr, le travail n’est pas la seule activité motivante dans la vie, mais elle prend en termes de temps une importante place.


« Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour dans ta vie ».

– Confucius


En effet, c’est plus simple d’avoir un travail que tu aimes, plutôt que d’avoir un travail auquel tu te rends en traînant les pieds.
Rester active ne signifie pas garder le même travail toute ta vie, de toute façon certain boulot sont plus difficiles à effectuer, passer un certain âge.
L’idée ici est de rester active, de continuer à faire des choses de valeur et d’apporter ta contribution à ce monde, et ce, jusqu’à ton plus vieil âge.

Les personnes qui prennent leur retraite, et qui passent d’une vie riche en activité, à une vie où elle se laisse aller, sont bien moins heureuses que celles qui restent en action quotidiennement.

Reste toujours actif, ne prend jamais ta retraite

Alors oui, la retraite ce n’est pas pour tout de suite pour toi, mais garde bien cette idée en tête.

2. Prends les choses calmement.

Traduction : calme-toi ! Réagir à chaud et prendre des décisions trop hâtives ne va pas t’aider à avancer dans la vie. Au contraire, tu pourrais bien te créer des nouvelles sources d’angoisses. Je ne suis pas en train de te dire de faire une nouvelle étude de marché avant de prendre toutes tes décisions, mais juste de prendre le temps de te poser et de réfléchir au calme.
Le stress est ton ennemi. Bien qu’il s’agisse d’un réflexe utile pour l’organisme, qui lui permet de réagir en cas de danger, le stress prolongé est dégénératif. Il entraîne un état d’alerte soutenu qui altère les neurones et accélère le vieillissement cellulaire.
L’institut américain du stress a conclu que « la plupart des problèmes de santé sont causés par le stress« .
Une méthode pour réduire cette tension au quotidien est de pratiquer la pleine conscience, même dans les actions les plus simples du quotidien.
Cesse d’être en mode pilotage automatique et observe tes 5 sens lorsque tu te prépares, que tu manges, que te rend au travail, etc.

3. Ne mange pas à satiété : « Moins, c’est plus ».

J’ai découvert cette règle à travers les livres des deux auteurs. Pour vivre plus longtemps, il ne faut pas se gaver, au contraire manger moins qu’à ta faim. En résumé, s’arrêter de manger quand notre estomac est rempli à 80 % (au lieu des 120 % qu’on dépasse souvent…)
Mais comment fait-on pour savoir quand notre ventre a atteint ses 80 % de remplissage ? Eh bien, pour cela, il te faudra un peu d’entraînement, car comme tu l’as remarqué, ton ventre ne dispose pas de jauge pour indiquer son état. Commence par diminuer les proportions. Tu peux là encore t’inspirer des Japonais, qui repartissent leur repas dans des récipients de petite quantité : d’un côté les légumes, d’un côté la viande ou poisson, d’un autre la soupe ou autre chose à picorer, tout cela sur un plateau.
Il faut qu’à la fin de ton repas, tu puisses encore avaler quelque chose, que tu as encore faim, c’est là que tu dois t’arrêter. 

Manger à 80%

4. Entoure-toi de bons amis.

Ça parait évident, mais avoir un bon cercle d’amis est essentiel pour être heureux. Les vrais bons amis sont ceux qui nous donnent de l’énergie, ceux qui nous apportent de la joie, du bien-être et qu’on est pressé de retrouver. Parviens-tu as les identifier ?
Pas besoin d’avoir une collection d’amis : il parait que les vrais amis se comptent sur les doigts d’une seule main.
Garde le contact régulièrement avec ces personnes, organise des activités, des repas ou des week-ends avec elles.
Multiplie les contacts et les moments passés avec ces personnes.

En revanche, éloigne-toi des mangeurs d’énergie et des amitiés malsaines. Identifie toutes les personnes qui te rendent mal à l’aise ou dont l’attitude te faire sentir mal. Moi, par exemple, je m’éloigne pas mal des donneurs de leçons, car ces personnes m’épuisent à force de me dire ce que je devrais faire dans ma propre vie.
Accepte d’avoir de bons souvenirs avec des personnes, mais qu’elles ont changé avec le temps ou que toi, tu as changé et qu’aujourd’hui, vous n’avez plus rien en commun.
Ne te sens pas obligé d’accepter une invitation par courtoisie si cette personne t’ennuie ou qu’elle ne t’intéresse pas. L’idée n’est pas non plus de s’entourer de personne par intérêt, par opportunisme

5. Sois en forme pour votre prochain anniversaire.

Ici, il faut comprendre, rester en forme physiquement, en effet l’exercice en plus d’entretenir ta santé, crée l’hormone du bonheur.
Nous sommes dans une société sédentaire, c’est-à-dire que nous passons beaucoup de temps assis, derrière un écran la plupart du temps. Pour te maintenir en forme, il est essentiel de lutter contre cette inactivité.

  • Marche au moins 20 minutes par jour,
  • Utilise les escaliers à la place des ascenseurs.
  • Trouve-toi une activité qui te permette de ne pas passer trop de temps devant la télé ou l’ordinateur toute seule.

De manière générale, remplace les activités nocives par des activités bénéfiques pour ton corps et ton esprit.

Ça se passe aussi dans la tête !
L’absence d’activité détériore le corps, mais aussi l’esprit. La gymnastique de l’esprit est donc aussi très importante. Je me souviens d’un cours de communication que j’ai eu un jour au cours de mes études, notre professeur avait demandé, comment expliquer qu’une personne de 60 ans peut paraître plus jeune, plus en forme et plus ouverte qu’une personne de 10 ans de moins ? On avait tous répondu par le sport et l’alimentation (ce qui constitue une bonne réponse en soi.). Mais à cela, notre prof ajoute qu’une personne est vieille à partir du moment où elle n’apprend plus rien. Une personne qui se contente de faire des activités qu’elle maîtrise parfaitement et qui ne challenge jamais son esprit aura alors l’apparence et la tête « plus vieille » qu’une personne active.
Sortir de ta zone de confort pousse ton cerveau à réfléchir d’une manière dont il n’a pas l’habitude. Tu le fais donc travailler et c’est très bon pour lui.
Chaque tâche que tu effectues pour la première fois est comme un entraînement pour tes neurones.

6. Sourie


Un sourire est le meilleur maquillage qu’une fille puisse porter.
– Marilyn Monroe –

Le sourire exprime la joie, la bonne humeur, le plaisir de communiquer et joue dans notre société un rôle important.
Le sourire ne peut se dissocier du regard. Si tu souris uniquement avec la bouche, alors cela donnera plutôt à une grimace hypocrite.
C’est par le “regard souriant” que tu attires la sympathie.
Le sourire à un rôle social, il est communicatif. As-tu déjà remarqué comme un sourire est contagieux ?
Alors, oui, tout ne va pas toujours bien dans le meilleur des mondes, mais quand les choses vont mal, c’est important de se rendre compte de ce qui va.
Tu as la chance d’être ici en ce monde, une infinie de possibilités s’offre à toi, tout le monde n’a pas cette chance.

10 lois pour une vie heureuse selon les Japonais


Sourire libère des endorphines (hormone du bonheur), rend plus heureux et diminue le stress.

Sourire trois fois tous les jours rend inutile tout médicament.

– Proverbe chinois

7. Reconnecte-toi avec la nature.

Si comme moi, tu habites dans une grande ville polluée (Paris en l’occurrence de mon côté), alors je comprends qu’il soit plus difficile de communier avec la nature. Cependant, pour recharger les piles de l’âme, se promener dans la nature est important. Prends le temps au moins une fois par semaine, prendre ta dose de vert, d’implémenter la nature dans ta vie :

  • Favorise les trajets à l’air libre,
  • Cherche les espaces verts autour de chez toi (parc, jardin, foret, etc.),
  • Offre-toi un week-end détox à la campagne,
  • Retrouve un rythme en harmonie avec la nature : réveille-toi et couche-toi en fonction de la lumière naturelle.

Mets-toi au jardinage : achète des plantes et occupe-toi-en. Si tu vis en appartement, installe des pots sur un rebord de fenêtre. Pense aussi aux herbes aromatiques : ciboulette, menthe, persil…

Reconnexion avec la nature

8. Remercie

Pratique la gratitude tous les jours. Pour cela, prends quelques minutes pour remercier ce qui t’a mis en joie dans ta journée, un dîner en famille, un événement, une sortie, une odeur, une réussite, n’importe quoi !
Pense à remercier pour tous ces petits moments de bonheur. Tu peux aussi commencer à écrire un carnet de gratitude. Tu peux écrire tous les jours où une fois par semaine, c’est amplement suffisant. C’est un exercice recommandé par Sonja Lyubomirsky, professeur à l’université de Californie où elle dirige le laboratoire de psychologie positive. Elle a publié « Comment être heureux et le rester » et « Qu’est-ce qui nous rend vraiment heureux ? » Ses études ont démontré que notre bien-être est davantage lié à nos pensées et nos comportements qu’aux circonstances mêmes.
Si tu n’aimes pas particulièrement écrire, tu peux aussi prendre des photos et mettre toutes ces choses dans ton journal ou sur un tableau de visualisation. Relire son journal ou revoir les photos procurent une sensation de bien-être immédiate et puis c’est marrant de revoir ce qu’on a pensé un peu plus tôt dans la semaine.
Moi, je fais l’exercice des 3 bonnes choses par jour tous les jours (quand j’y pense).
Tu peux également choisir de faire une méditation de gratitude. Tu peux trouver sur Internet (YouTube) des vidéos de méditations guidées.

9. Vie l’instant présent

Ton passé n’a plus besoin de toi, en revanche, ton présent et ton futur oui. Ressasser au passé permet d’éviter de refaire à nouveau les mêmes erreurs. Mais trop penser au passé peut aussi te faire ressentir des sentiments douloureux.
Vivre le moment présent, c’est être pleinement connecté à ce que tu es en train de faire. C’est également avoir conscience que ce que chaque moment est unique. J’ai déjà évoqué à plusieurs reprises à travers mes contenus la philosophie de l’ichigo ichie. C’est un concept japonais qui pourrait se traduire par : « Ce moment n’existe que maintenant et ne reviendra pas ».
L’ichi-go ichi-e nous apprend à nous concentrer sur l’instant T et à jouir de chaque instant unique que nous offre la vie. C’est aussi pratiquer la pleine conscience, là encore, cela passe par l’écoute des sens. Lorsque tu te douches, lorsque tu marches dans la rue, ou lorsque tu manges, prends le temps d’observer tous les sens
Célèbre chaque jour, car il est unique et ne se reproduira jamais de la même façon.

10. Suis ton Ikigai.

Si tu découvres ce mot pour la première fois, je t’invite à lire mon article qui s’intitule « Comment trouver son Ikigaï » (lis l’article en cliquant ici).
Tout le monde a un Ikigaï. Tu as en toi quelque chose qui t’amine, une passion, un talent, qui donne du sens à tes journées et qui te donne envie d’aller plus loin.
Si tu n’as pas encore trouvé ton Ikigaï, alors le trouver, constitue ta prochaine mission.

J’espère que cet article sur les 10 lois d’une vie heureuse selon les Japonais t’a plu, n’hésite pas à m’écrire ici.

Cet article t’a plu ? 📌 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !