Ma reconversion professionnelle : Comment je suis passé du luxe à coach de vie

Comment j’en suis arrivé là ? D’un job de rêve dans le Luxe à coach de vie, il y a tout un monde ! Rien ne me prédestinait à devenir coach.
Moi qui n’avais rien de l’âme entrepreneuriale, j’ai choisi la voie du cœur. Dans cet article, je te raconte en détail mon parcours et ma reconversion professionnelle : Du Luxe à coach en développement personnel.

Bien avant ma reconversion professionnelle

Je viens d’un petit village dans le fin fond du Maine-et-Loire, là où il faut faire 1 heure de route pour atteindre la première grande ville.
Mes parents ne pouvant m’aider financièrement, j’ai dû batailler très tôt pour me sortir de ma campagne et du carcan familial. Je passe volontairement mes années collèges et lycées, qui n’apporte rien ici, si ce n’est qu’un lot de croyances limitantes, et de rêves brisés.

BAC +2

Suite à mon BAC, je fais un DUT Techniques de commercialisation. À cette époque, je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire (comme beaucoup de personne à 18 ans, j’ai envie de dire). Ce choix me paraissait judicieux, car il offrait un panel diversifié de cours, et je pensais que je finirais par avoir une illumination. Je fais mes premiers stages et jobs étudiants, principalement dans des boutiques de vêtements. C’est là qu’est née mon intérêt pour le visuel merchandising (l’art de mettre en scène les produits en boutique).


Jeune fille au pair – Do you speak english ?

À 20 ans, je suis encore très introvertie, et cela me donne du fil à retordre. Malgré tout, je suis du genre à dépasser mes limites, et me fixe l’objectif de partir seule à l’étranger. J’ai besoin de gagner en confiance en moi et pour cela, il faut que je me bouscule.
Je comprends également assez tôt que parler une seconde langue peut m’ouvrir des portes.
De plus, étant toujours indécise sur mon choix d’avenir, ce séjour me permet de faire une pause dans mes études et de prendre le temps de la réflexion.
Je veux absolument ne pas me tromper dans ma poursuite d’étude. À cet âge, là, on pense que si on prend un mauvais chemin, alors il est impossible de retrouver la bonne route. La peur de me planter me fait énormément douter.

Je pars donc un an en Angleterre en tant que jeune fille au pair. Cette option est rassurante, car vivre dans un foyer, nourri, loger, blanchi et payer pour garder des enfants m’apporte la sécurité dont j’ai besoin.
Le but premier de ce projet est bien évidemment de revenir bilingue.

Quelle expérience !
Cette période est l’une des meilleures de ma vie, c’est comme si j’étais hors du temps.
Premièrement : j’adore apprendre l’anglais grâce à ma famille d’accueil 100 % british, et aussi via les cours que je suis à l’école « pour étrangers ».
Deuxièmement : j’y rencontre des personnes incroyables, vis des expériences de folies et visite des lieux fantastiques !

Résultat : j’ai des amies pour la vie et je parle anglais.

Photo d’époque, avec appareil photo d’époque. Et oui j’étais blonde platine…

Licence Univers de la Mode

Une fois revenu en France ; je reprends le chemin de l’école.
Je m’inscris en Licence Univers de la Mode. Par chance, il y a cette formation dans une ville près de chez mes parents, moi qui pensais que la mode était réservée aux Parisiennes… La petite info : En effet, le bassin Choletais est riche d’entreprise de prêt-à-porter et donc de formation.
J’ai adoré cette formation, et surtout, j’y ai rencontré ma meilleure amie (ma super copine du road trip en Jordanie, dont tu peux trouver l’article ici).

Je poursuis mes stages, toujours dans la mode, j’intègre désormais le siège d’une marque de mode, en tant qu’assistante merchandising. J’adore ce que je fais.


Management International du Luxe et des Arts de la France

Je sens que je commence à m’enfermer dans la Mode, et ça m’effraie.
Je décide donc, de faire un Master plus généraliste dans le Luxe et les arts de la France, à Angers. J’ai des cours de gastronomie, d’art, d’œnologie, de mode, de tourisme, mais aussi de marketing, de digital, de négociation, d’analyse financière et j’en passe. Encore une fois, j’espère avoir un déclic qui me fera trouver ma voix.

Mes expériences passées ne m’orientent que vers des stages en merchandising, je choisis cependant de changer de domaine et j’intègre une belle maison de Joaillerie française à Paris.
A ce moment-là, je pense avoir enfin trouvé ma route.


Salariat pendant 4 ans dans les cosmétiques de Luxe

Deux mois après l’obtention de mon diplôme, je décroche un CDI dans une marque de cosmétique de luxe. Je suis ravie, car je suis aussi très intéressé par les cosmétiques.
Je reste 4 ans dans cette maison, j’évolue, je passe de coordinatrice, à chef de projet, toujours dans le merchandising. Le travail se passe bien malgré la perpétuelle pression.


La remise en question

Seulement, voilà, je me sens toujours aussi perdu.
J’ai un job de rêve, et pourtant, je me demande encore si j’ai fait le bon choix.
Et si m’étais trompé ?

Je fais la liste des points positifs et des points négatifs. Il y en a autant de chaque côté.
Mais ce qui est sûre, c’est qu’au bout de 4 ans, je ne m’épanouis plus. Au début, je pense que c’est une passade. Le problème, c’est que ça ne passera jamais… Ne sachant pas comment faire pour raviver ma propre flamme, je laisse les mois défiler.

En 2019, le Covid fait une éruption fracassante dans nos vies. On se retrouve confiné pendant de longs mois. À part travailler et rester chez soi, on ne peut rien faire.
À ce moment-là, je me pose beaucoup de questions (comme toujours), que ce soit sur mon travail, mais aussi sur moi.

C’est le bon moment pour faire un point. Malgré toutes ces expériences professionnelles réussies, je suis dans le flou.
→ Je ne sais pas ce que je veux, je n’ai pas de passion dévorante, ni d’intérêt particulier pour quoi que ce soit. Au contraire, je m’intéresse à tout, j’aime découvrir de nouvelles activités, et je suis en perpétuelle quête de sens dans ma vie.


Le coaching de vie

Nous sommes donc en plein confinement quand j’intègre un programme de coaching personnel qui mix accompagnement en individuel et en groupe. Après tout, puisqu’il n’y a rien à faire, autant prendre du temps pour soi et j’ai besoin de faire le point sur ma vie.
Je suis déterminée et sais que je ressortirais, une fois de plus, grandi par cette expérience. Je n’ai rien à perdre (mise à part de l’argent).

Après une intense introspection, je découvre que je suis multipotentielle.
Ça y est, j’ai mis un mot sur mes maux. Je me sens revivre.
Cette reconnexion à moi me permet de mettre en lumière mes forces, mes talents, mais aussi les parties de moi les plus sombres. J’apprends à écouter mes émotions, à vaincre mes peurs et les injonctions qui guidaient ma vie jusqu’à présent.

Reconversion professionnelle : Du Luxe au Développement personnel

Naissance de l’éclat du Soleil

Il m’apparaît alors comme une évidence, que je dois partager avec les autres mes découvertes, car oui, j’ai changé de vie en changeant ma vision du Monde.
J’ai toujours été attiré par le digital, j’ai eu différents blogs, mais comme je m’éparpillais toujours sur les sujets, je les ai tous abandonnés rapidement.
Je crée donc un nouveau blog et un compte Instagram sur le développement personnel. C’est là qu’est née l’éclat du soleil.
Alors pourquoi ce nom ? Je l’ai choisi en moins de 5 minutes à vrai dire. C’est tout simplement la signification de mon prénom Nelly en grec.

Je me sens vibrer lorsque je m’occupe de l’éclat du Soleil. À ce moment-là, il n’est pas question pour moi de faire une reconversion professionnelle.
Pourtant, le coaching révèle aussi, que je ne suis plus en phase avec mon métier. Au fond de moi, je le savais déjà, mais je gardais mes œillères.
La routine et la sécurité financière étaient bien trop confortables pour que j’imagine changer.
Néanmoins, le temps passe et je me sens de plus en plus endormie dans ma vie. Je m’éteins à petit feu.
Il faut que je change.
Je commence à chercher à me réorienter vers les métiers de l’accompagnement qui m’attire (notamment la psychologie), mais reprendre des études me décourage.

→ Et si je devenais à mon tour coach de vie ?
J’aime écouter les autres, analyser les situations, on m’accorde la confiance, je suis organisé et d’un naturel zen, j’apaise les gens autour de moi. Et surtout, ayant moi-même été coaché, je suis passé par là, je l’ai vécu, je sais que ça marche !

Cette idée met du temps à germer en moi.
J’avais toujours proclamé haut et fort que jamais, jamais, au grand jamais, je ne me lancerais dans l’entrepreneuriat. Et pour cause, j’aimais beaucoup trop avoir des horaires fixes, ce salaire qui tombe tous les mois à la même date et cette vie de bureau.
De plus, mon compagnon étant, lui aussi, dans l’entrepreneuriat, je l’ai vu passer par tellement de difficulté, et d’incertitude que sa situation ne me faisait pas envie. Ce n’était clairement pas fait pour moi.

Malgré tout, cette idée était bien là. Et si ça marchait, que se passerait-il ? Les réponses à cette question me font rêver. C’est décidé, je me lance.
Après tout, il n’arrive rien, aux gens qui ne font rien.
Et puis, rien n’est facile, mais tout est possible.


Coaching N°2 : Business et rupture conventionnelle

Comme je pars avec beaucoup de peur de l’échec, j’intègre une formation en business marketing et en personnal branding.
Je construis donc en 4 mois les fondations de mon business et les prémices de mes premières offres. Surtout, je sais où je vais, et comment faire pour y aller. Je rencontre d’autres entrepreneuses qui deviennent des amies et des sources de motivations.
J’ai des premiers retours positifs et je sens que je suis à ma place.

Je demande une rupture conventionnelle à mon travail et commence cette nouvelle aventure entrepreneuriale.

Reconversion professionnelle : Du Luxe à coach de vie

Après avoir fait une étude de marché très poussée auprès des écoles de coaching, je finis par m’inscrire à l’une d’entre elles. Je passe ma certification avec succès et crée ma micro-entreprise. L’éclat du Soleil devient officiellement une entreprise de coaching à part entière. Pendant tout ce temps, je construis mon offre de coaching en réunissant les méthodes et les exercices qui m’ont aidé à m’épanouir.

Nelly Mercier Coach personnel et professionnelle certifiée

Aujourd’hui, je suis donc coach de vie. J’accompagne les femmes à reprendre confiance en elles, à atteindre leurs objectifs afin de créer la vie qui leur ressemble.

Si toi aussi, tu veux trouver ta véritable mission de vie, je t’invite à lire l’article sur « Comment trouver son Ikigaï » en cliquant ici.

Cet article t’a plu ? 📌 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !