5 étapes pour lâcher-prise

« Déstresse », « prend du recul », « arrête de te prendre la tête », toutes ces phrases qu’on ne supporte pas d’entendre, c’est comme dire « calme-toi » à quelqu’un qui est en colère = effet 0.
Se lâcher la grappe, ce n’est pas abandonner, ce n’est pas admettre qu’on n’est nulle et pas à la hauteur, le lâcher prise, c’est regarder une situation d’un autre point de vue. Mais alors, comment faire pour connaître ce fameux saint Graal ? Je te donne les 5 étapes pour apprendre à lâcher-prise.

étapes apprendre lâcher-prise

Étape 1 pour lâcher-prise : La prise de conscience

Tu te retrouves pris dans le tourbillon de la vie et arrive un moment où la saturation survient. « J’en peux plus, je suis à bout« . C’est bien de savoir à quel moment la goutte à déborder du vase, mais pourquoi est-ce arrivé ?
Pourquoi es-tu à bout ? Que s’est-il passé concrètement ?
La prise de conscience, c’est chercher aussi le pourquoi et le quand c’est arrivé.
La situation que tu vis actuellement n’est pas acceptable pour toi, et c’est une bonne chose de la reconnaître : c’est un non-négociable.

Plutôt que de ruminer sur ce qui se passe, sur ce que les autres ont dit, on fait, et plutôt que de te torturer avec des « j’aurais dû faire ceci, cela ».


Pose-toi les bonnes questions :
– Est-ce important pour moi ?
– Est-ce grave ?
– Est-ce mon problème ? (Oui, c’est un peu égoïste dit comme ça, mais tu ne peux pas sauver le monde. Sorry de te l’apprendre)

Étape 2 pour lâcher-prise : L’acceptation de l’imperfection

La situation que tu vis ne te convient pas ou plus, et tu en connais les causes suite à la prise de conscience comme vu précédemment.
La perfection n’existe pas, alors même si lorsque tu postules à un nouvel emploi et qu’on te demande de citer 3 qualités, 3 défauts (oui, je suis sûre qu’encore aujourd’hui il y a des recruteurs qui posent cette question.), tu cites sans hésiter le perfectionnisme. Certes, c’est une qualité très noble, mais qui peut vite te conduire à des comportements d’auto sabotage.

Cette quête de la perfection est bien souvent liée à nos peurs de décevoir, de ne pas être à la hauteur, d’être abandonnée et rejetée. En réalité, on est parfois les seuls à voir que tout n’est pas parfait. Personne ne se rendra compte que pour la décoration de ta fête d’anniversaire, tu as utilisé deux bleus différents par manque de peinture, encore mieux, personne t’en tiendra rigueur !
Lâcher-prise, c’est accepter que tout ne soit pas parfait, que tout ne se déroule pas comme prévu dans tes rêves les plus fous.
Bien souvent, la pression que tu ressens résulte de celle que tu t’infliges à toi-même.
Et si c’est l’environnement autour de toi qui te met cette pression, alors peut-être qu’il est temps de penser à faire quelques changements dans ta vie.

Étapes apprendre lâcher-prise

Étape 3 pour lâcher-prise : Arrête de tout contrôler

C’est aussi accepter que tu ne puisses pas tout contrôler. Tu ne pourras jamais contrôler les réactions, les pensées et les actes des autres.
Alors n’essaie pas d’anticiper ce qui pourrait se passer. Je sais que tu es tenté de penser à toutes les éventualités, au cas où, si l’une d’entre elles se pointerait, tu serais prête à l’affronter. Mais c’est leur donner le pouvoir d’exister. Garde ton énergie pour faire de ton mieux, au moment venu et c’est tout.
Mais pourquoi c’est mauvais ?
1. Tu as la tête occupée par mille pensées.
2. Tu fais des suppositions. (Tu me vois venir avec mes 4 accords toltèques ? NON ?), c’est le 3e accord toltèque « Ne faites aucune supposition« . Je suis sûre que tu as une imagination débordante. C’est chouette si tu es une artiste, sinon, cesse d’imaginer tout un tas de scénarios.
Alors, fais de ton mieux, mais n’anticipe pas le moindre paramètre de ta vie, ni la moindre réaction des autres. Lâche le lest sur ce qui n’est pas de ton contrôle.

Étape 4 pour lâcher-prise : Savoir dire « Non »

Encore une fois, par peur du jugement des autres, on peut ne pas oser dire non : « si je lui dis non, je vais passer pour une personne égoïste ».
Bon, bien sûr, si tu refuses d’aider une petite dame à traverser la rue parce que tu es pressé, tu vas vraiment passer pour une dingue.
Quand je parle de dire non, je pense aux actions qui sont contraires à tes valeurs, à ce que tu veux transmettre aux autres, ou qui sont contraires à ton mode de pensée, c’est avant tout pour te protéger.
On connaît tout le proverbe : « On lui donne le doigt et il vous prend le bras. », et bien oui, l’homme est un peu comme ça. À force de dire oui à tous, les autres comprennent qu’ils peuvent compter sur toi pour toute sorte de demandes, et tu te retrouves sous une multitude de petites tâches qui tu n’as pas forcément en vie de faire. Mais par peur d’être jugée, tu as dit oui.
Refuser les demandes impromptues, c’est se protéger, et c’est aussi s’affirmer. En donnant un « non » ferme et définitif, tu montres aux autres que tu n’es pas prête à tout accepter de leur part. Et à l’avenir, ils ne te demanderont plus ce genre de requête.

Oser dire non

Étape 5 pour lâcher-prise : Prendre soin de toi et t’écouter

L’une des clés essentielles pour une vie plus sereine est l’écoute de soi.
C’est un peu la clef de voûte pour être plus zen au quotidien. Si ce n’est pas en accord avec toi-même, alors ne le fait pas.
Ne va pas à cette soirée si tu n’en a aucune envie. Tu as peur de manquer un grand moment avec tes amis qui resterait gravé dans les annales ? Ce n’est pas grave, tu leur offriras le plaisir de te le raconter encore et encore.
Observe les signaux, tu rumines sur une remarque que l’on t’a faite ? C’est peut-être parce qu’elle a touché un point sensible, une peur, une blessure ou une vérité que tu te caches. Pose-toi les bonnes questions en observant tes réactions et tes émotions.
Enfin, prendre soin de soi, c’est aussi s’accorder des moments à soi et pour soi. Bien sûr, je ne suis pas en train de te dire d’aller te faire masser au spa toutes les semaines ou d’arrêter de travailler. Mais juste accorde-toi un plaisir, comme une récompense.

Tu peux être débordé, sous l’eau, complétement submergé par tout ce que tu as à faire, ou bien stressé par une situation, mais pour réussir à lâcher prise, les réponses ne viendront pas de l’extérieur. 
Tu fixes toi-même tes propres limites de manière inconsciente, alors à toi de réaliser ce qui n’est pas acceptable.
Arrête-toi un instant, prends le temps d’observer ce qui se passe, de t’écouter et change ce qui ne te convient plus petit à petit.

Si tu ne fais rien pour changer, alors rien ne changera.

Et toi, que fais-tu pour lâcher-prise ? Réponds-moi directement ici.

Cet article t’a plu ? 📌 Épingle-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !